Un couple prépare ses travaux de peinture d'intérieur

Combien coûte la peinture d'intérieur au mètre carré ? 

Vous voulez refaire des peintures intérieures et avant de solliciter un devis, vous aimeriez estimer le coût des travaux ? C'est la question que tout le monde se pose ! Pourtant, sans voir les surfaces à peindre, il n'est pas recommandé de donner un prix. Pour vous aider, nous avons réuni ici certaines des conditions qui permettent d'approcher une estimation (à confirmer avec un professionnel sur site, naturellement). 

 

Tableau indicatif du prix d'une peinture d'intérieur au mètre carré :

Support neuf - murs lisses en bon état

15 à 25€ HT du m²

- Lessivage, ponçage partiel et léger des murs ou des plafonds.

- Sous-couche de peinture.

- Une ou deux couches de peinture d'intérieur.

Support avec des traces d'usure 
25 à 40€ HT du m²

- Lessivage et ponçage selon les besoins.

- Traitements de fissure, trou et calicot.

- Enduit partiel + ponçage.

- Sous couche et couches de peinture.

Support en mauvais état

40 à 60€ HT du m²

- Lessivage, ponçage, grattage.

- Traitement des fissures. 

- Entoilage et passe d'enduit.

- Sous-couche et couches de peinture. 

 
 

Le tarif pratiqué par un peintre en bâtiment sera en partie impacté par le type de support concerné par les travaux. Peindre un plafond étant plus contraignant que de s’attaquer à un mur, ce type de prestation coûtera forcément plus cher. Par ailleurs, peindre un sol dans les règles de l’art nécessite une préparation spéciale au préalable, ainsi qu’une peinture adaptée au type de sol. Autant de spécificités susceptibles d’augmenter les coûts.

L’état du support va fortement influencer le montant des travaux de peinture. Cela paraît logique : un support fortement abîmé implique un travail de préparation conséquent (lessivage, rebouchage des trous et fissures, lissage, ponçage…), alors que si celui-ci est en bon état, la préparation pourra parfois se limiter à un simple lessivage. De plus, si le peintre doit procéder à l’arrachage d’un papier peint ou d’un autre revêtement, le prix de pose de la peinture sera majoré.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'état des surfaces.

La superficie à peindre

Une plus grande surface à peindre nécessitera de passer plus de temps et d’utiliser davantage de peinture au m², ce qui aura un impact direct sur le prix. Notez que certains peintres pratiquent un prix au m² moins élevé pour les superficies importantes.

Pour calculer la surface à peindre, multipliez la largeur par la longueur, puis le tout par la hauteur. 

Pour plus de précision, multipliez la largeur de chaque mur à la hauteur de la pièce, puis additionnez les murs entre eux. 

Le type de peinture utilisé et sa qualité

En fonction du type de pièce, de la nature du support, ou de la qualité de peinture souhaitée, le coût global ne sera pas le même. En effet, il sera généralement plus coûteux au m² de repeindre une salle de bain, qui requiert l’utilisation de peintures spécifiques (résistantes à l’humidité), qu’une chambre. De même, si vous choisissez une peinture haut de gamme, son prix sera sensiblement plus élevé que son équivalent en entrée ou milieu de gamme. En revanche, celle-ci offrira généralement un meilleur pouvoir couvrant (donc moins de couches à appliquer), un rendu plus qualitatif, ainsi qu’une résistance plus élevée sur la durée.

L’accessibilité de la zone à peindre

Un nombre plus ou moins important de couches de peinture sera nécessaire pour obtenir le rendu souhaité. Plus le nombre de couches à appliquer sera important, plus le coût de la prestation sera élevé. La peinture foncée ou les couleurs vives nécessitent bien souvent une à deux couches supplémentaires pour obtenir la bonne intensité.

Le nombre de couches

Si les travaux de peinture obligent l’artisan peintre à installer un échafaudage pour atteindre certaines zones, les frais liés à la location et la mise en place de cet équipement seront facturés en supplément.

Le taux de TVA pour les particuliers 

En fonction de l’artisan et du client, le taux de TVA peut évoluer. Pour évaluer seul le coût des travaux, il est important de prendre ce facteur en compte. Les taux se décomposent comme suit : 

 

  • 20% si le client est une entreprise. 

  • 10% TVA à taux réduit pour la plupart des travaux de rénovation. 

  • 5.5% de TVA applicable dans le cas des travaux de rénovation énergétique 

  • 0% si vous faites appel à un auto-entrepreneur. À noter, dans ce cas, le professionnel facturera la TVA à taux plein sur le matériel. 

Liste des paramètres à considérer pour sa peinture d'intérieur
 
Mur d'un chambre en mauvais état

Lorsque l’on envisage de refaire ses peintures d’intérieur et que l’on souhaite estimer le coût des travaux, l’état des murs est indissociable de la question du prix. Un mur en très bonne état, voire neuf, ne requiert presque aucune intervention quand un mur vétusté pourrait solliciter l’intervention d'un maçon. La main d'œuvre peut représenter jusqu’à 90% du prix de la rénovation d’une pièce à vivre. 

 

Pour simplifier l’approche, nous distinguons trois types d’états de surfaces : celles dans un état proche du neuf, dans un état moyen et en mauvais état. 

Peinture sur un support en bon état :

Nous pouvons considérer un mur en bon état quand celui-ci est lisse, c'est-à-dire sans défaut ni aspérités comme des fissures, des trous ou des cloques. S’il est jauni ou taché, il est peut-être possible de le peindre sans surcoût. 

 

Dans tous les cas, un lessivage est recommandé pour éliminer le gras ou les poussières. Un ponçage léger peut s’avérer utile dans certaines situations. Enfin, pour une peinture durable, le peintre appliquera une sous-couche (couche d’impression) avant d’y apposer les peintures que vous aurez sélectionnées.

Peinture sur un support en état moyen :

Est appelé un mur en état moyen quand il est nécessaire de procéder à des travaux de remise en état. Le mur ou le plafond présente quelques petits trous (visses, clous), des cloques ou de petites fissures. Toutefois, un mur présentant en état moyen ne doit pas requérir trop de travaux. Seul le peintre sur place pourra réellement juger du coup inhérent à vos travaux pour établir un devis. 

À noter qu’un mur présentant des traces d’humidité ou de la moisissure sera considéré comme étant en mauvais état. 

 

Pour repeindre un mur en état moyen, il faudra certainement gratter, éliminer des résidus avant de colmater les brèches avec un enduit ou du mortier de rebouchage. Votre surface peut requérir à un calicot. Il faudra ensuite poncer la surface et bien évidemment terminer par un lessivage. Enfin, il faudra peindre en commençant par une sous-couche avant d’appliquer vos peintures. 

Peinture sur un support en mauvais état :

Un mur ou un plafond en mauvais état compte de grandes fissures, des trous, des effritements ou encore des traces relatives à un dégât des eaux.  

 

Dans tous les cas, la remise en état d’un mur en mauvais état demandera une intervention importante de la part de votre artisan peintre. Les travaux peuvent comprendre le traitement des moisissures avec des produits antifongiques. En fonction des situations, il faudra gratter les revêtements, reboucher les trous, recourir à des calicots, appliquer une couche d’impression pour faciliter l’accroche des enduits, poncer et lessiver les surfaces. Enfin, une fois les murs sains et lisses, le peintre pourra poser toutes les couches de peinture pour atteindre le niveau de finition désiré.

 

Le prix de la peinture en elle-même compte pour une bonne part dans la rénovation d'une pièce, d'un bureau ou d'une maison. Si un professionnel saura vous conseiller pour faire les choix les plus adaptés, un tour d'horizon des peintures, de leur utilisation et une fourchette de prix permet d'anticiper les coûts de votre peinture d'intérieur. 

Pour davantage de précisions et pour votre sécurité, prenez soin de consulter le mode d'emploi sur les pots de peinture.

Les peintures à base d'eau

La peinture acrylique est probablement la plus populaire pour repeindre les intérieurs. Elle a le bénéfice de contenir peu de composés organiques volatils (COV) ce qui peut leur valoir le label NF Environnement.

Prix au m² hors main d'œuvre : 3 à 5€/m² en bicouche, jusqu'à 10€ en monocouche de qualité supérieure. 

La peinture alkyde représente l'avenir de la peinture d'intérieur. Un peu plus chère que les peintures acryliques, elle bénéficie d'une plus grande durabilité et contiennent que très peu de COV. La plupart des peintures alkyde répondent aux normes environnementales exigeantes.

Prix au m² hors main d'œuvre : 4 à 7€/m² en bicouche, jusqu'à 12€ pour une monocouche de qualité supérieure. 

 

La peinture vinylique est peu utilisée en finition et elle est souvent réservée à la création de peintures à effet ou à un usage en sous-couche en raison d'un prix plus faible que les peintures acrylique ou alkyde. 

Prix au m² hors main d'œuvre : 0.5 à 5€/m² en bicouche. 

Les peintures à base d'huile

La peinture glycérophtalique, dite glycéro, est une peinture à l'huile à l'aspect laqué. Elle a le principal avantage d'offrir une grande résistance aux chocs ou à l'humidité. La toxicité de la glycéro en fait une peinture qui est amenée à disparaître.

Prix au m² hors main d'œuvre : 2 à 5€/m² en bicouche, jusqu'à 10€ pour une monocouche de qualité supérieure. 

 

La peinture époxy est une peinture à l'huile bi-composante qui se distingue de la glycéro dans son adaptation à tous les types de supports (béton, pierre, carrelage, PVC, etc.).

Prix au m² hors main d'œuvre : 14 à 40€/m²

La peinture polyuréthane est principalement utilisé pour le revêtement des sols. Facile à nettoyer, elle résiste à l'eau et à l'abrasion ce qui en fait une peinture idéale pour les zones de passage. 

Prix au m² hors main d'œuvre : 5 à 8€/m²

Les peintures techniques

Les peintures dites techniques correspondent à un usage spécifique. Lorsque l'on souhaite anticiper ses travaux de peinture d'intérieur et de faire le budget global, certaines données sont à prendre en compte. 

 

- Envie de repeindre un carrelage ? Optez pour de la peinture spéciale carrelage (environ 2€ par couche).

- Un radiateur dans votre champ d'action ? Faites le choix d'une bombe de peinture haute température (à partir de 15€)

- Vous avez envie de dessiner vos idées sur les murs ? Pensez à la peinture ardoise pour un effet tableau noir (environ 20€ pour un pot de 500ml - 7m² à diviser par couches).

- Un mur magnétique pour plaquer vos souvenirs, vos magnets ou des photos ? La peinture aimantée saura donner vie à vos idées (environ 20€ pour un tableau de 0,5 m² fini).  

- Si vos pièces d'eau ne se prêtent pas au carrelage ou aux revêtements, une peinture hydrofuge saura préserver vos murs tout en donnant une touche personnelle à votre décoration (de 6 à 12€ du m²).

Pour conclure, la peinture isolante s'impose comme une option d'avenir. Aussi bien employée à l'intérieur, à l'extérieur ou même sur les toitures, elle est appliquée en deux couches. Sa composition issue de la recherche spatiale propose un vrai pouvoir d'isolation thermique (de 16 à 25€ par couche de peinture).

Bandes de peinture pour un echantillonage de couleurs
 
Architecte faisant les mesures sur un plan pour planifier une rénovation

Ce n’est un secret pour personne, la peinture, ça tache. C’est pour cette raison que la protection du chantier est une des premières choses à prendre en considération lors de la peinture d’une pièce intérieure. Pour bien faire, il faut souvent sortir des affaires ou des bibelots, déplacer des meubles et les équipements. Il faut également penser à protéger (voir retirer) les détails auxquels les particuliers ne pensent pas comme les prises électriques, les interrupteurs, les plafonniers, etc. 

 

Une fois fait, le peintre pourra alors travailler dans les conditions des règles de la profession. 

 

En fonction de la surface à peindre et de l’encombrement, l’entreprise de peinture peut l’inclure dans le forfait ou demander à une entreprise externe de venir la suppléer dans cette tâche en le précisant à l'avance si nécessaire.

Bien souvent, on aime se faire entourer pour mener au mieux ses travaux. En tant qu’expert de la peinture d’intérieur, nous sommes habilités à vous aiguiller pour le choix des couleurs. Toutefois, l’intervention d’un professionnel peut s’avérer être un choix bénéfique dans votre approche globale. 

Celui-ci vous aidera à apprivoiser votre projet dans le cadre d’une rénovation ou même dans votre installation dans un logement neuf.

 

L’intervention d’un architecte d’intérieur peut représenter 10 à 15% HT du montant des travaux.

Il arrive que dans certain cas, l'intervention sur une surface révèle un défaut ou un problème notable (fissure, fuite, défaut, trou, mise aux normes, etc.)

Dans ces situations, il peut arriver que le recours à un prestataire externes viennent réévaluer le coût des travaux.